jumelle 1 caryotype

La diversité des humains
Article sur la diversité des êtres humains

A la vue de notre entourage on pourrait  se demander  souvent comment Dieu nous a crée. Cela mérite une explication et une recherche pour comprendre le pourquoi de certaines ressemblances incroyables. Il n’est pas question de chercher loin pour savoir la réponse.

Si l’on se réfère à chaque famille d’êtres vivants animaux ou végétaux,  il est impossible de nier les ressemblances. Scientifiquement l’homme fait partie des êtres vivants animaux. La  physionomie est frappante : un être vivant issue d’une même famille présente beaucoup de traits caractéristiques communs à toute la famille. Cette ressemblance ne s’arrête pas là, elle s’étend sur plusieurs individus présentant les mêmes caractéristiques physiques communs sans en être issu de la même famille et sans vivre sur le même territoire.

C’est le phénotype, il vient du mot Grec phaïnein qui veut dire paraitre et tupos qui veut dire empreinte. Ces individus ont la même apparence physique semblable quelquefois trompeuse et décevante. Le phénotype  est caractérisé par l’apparition de caractère commun visible et observable comme la couleur des yeux, la couleur des cheveux, la forme du nez, la forme des mains, des pieds et encore d’autres. Chaque être vivant porte en lui un gène qu’il hérite de ses parents en faisant apparaitre à chaque génération une partie du caractère phénotypique des parents (même couleurs de cheveux, même couleur des yeux, même forme du nez…).

La première génération fait apparaitre des caractères dominants des parents mais vers la quatrième génération n’apparaît plus ces caractères dominants car il porte en eux des caractères récessifs c’est-à-dire que d’autres caractères  autre que ceux des parents apparaissent (autre couleur de cheveux, autre forme du nez, autre couleur des yeux). Ces derniers portent toujours en eux le caractère des parents sans les faire apparaître. Ces caractères phénotypiques sont portés par les gènes se trouvant dans le noyau des cellules de chaque être vivants. Ce qui est appelé génotype. Par définition le génotype vient du mot Grec genos qui veut dire gène : génération, naissance, origine et de tupos qui veut dire marque, empreinte. Chaque individu porte en lui une marque de naissance pouvant être masqué dans les noyaux de ses cellules sans en être observable. Certaines individus se déçoivent du fait qu’ils se ressemblent mais qu’ils ne seront jamais d’accord.

Sans parler du milieu social où chaque individu se trouve, chacun est unique en son genre. Pour diminuer les différences physiques quelquefois provoquant des agressivités entre individus de milieux différents certains individus ont recours à  l’évolution de la technologie actuelle (on peut se colorer les cheveux, on peut porter des lentilles pour changer la couleur des yeux, on peut rallonger la longueur des jambes par des techniques chirurgicales…). L’inconvénient est que certains l’utilise à des fins frauduleuses.

Malgré tout, la nature humaine est diversifiée par l’éloignement. Cet éloignement fait apparaître un milieu différent dans lequel chaque être humain vit. C’est l’écosystème dans lequel chaque individu interagit et y exploite son biocénose et son biotope. Le facteur climatique des différentes régions du globe détermine de même la diversification des êtres vivants. Chaque écosystème a une population différente d’un autre écosystème. Une population diffère aussi d’une autre par la végétation au sein de son écosystème. Le facteur géologique et hydrologique peut contribuer à la diversification des êtres vivants. Un individu habitant le désert ne présentera pas les mêmes réactions physionomiques qu’un individu vivant dans la neige. Le corps d’un être vivant s’adapte à la situation géographique où il se trouve : un poisson a été crée avec des nageoires car son écosystème est l’eau tandis qu’un chat poilu ne pourrait jamais vivre dans l’eau son écosystème est un endroit sec. Un individu vivant souvent sous l’ombre des bois ne comprendra jamais un autre individu jamais à l’abri du soleil. Automatiquement, les gens du désert résistent mieux à la soif que des individus ayant l’habitude de boire à leur soif

On ne peut pas forcer la nature humaine c’est ainsi que l’être humain est fait. Cette détermination diffère l’homme des autres êtres vivants  car il peut réfléchir et raisonner. Par contre Dieu a ordonné l’homme de procréer et de remplir la terre ainsi que d’utiliser la nature comme bon lui semble. L’homme n’est pas responsable de la différence physique par contre Dieu lui a donné son cerveau pour l’utiliser.

Comparaison d'individu humain
Comparaison d’individu humain
Publicités