Recherche

Ravensburger

"All human being are free and equal in rights"

Mois

octobre 2015

Landscape — David Teniers the Younger

Photo post by @biblioklept.

Source : Landscape — David Teniers the Younger

ORIGINE DE L’HALLOWEEN

 Halloween : date, origine, histoire… tout savoir

Halloween se fête la veille de la Toussaint, le 31 octobre. Pour les enfants (et les adultes !), c’est l’occasion de se déguiser en monstre, squelette ou sorcière pour faire la chasse aux bonbons. Mais d’où vient cette tradition, que l’on croit à tort américaine ?

[Mis à jour le 22/10/2015 à 12h44] Depuis une quinzaine d’années, la fête connaît un vrai succès en France. Halloween se célèbre dans les maisons, les bars, les magasins, qui se parent de décorations aux couleurs orange et noire… Si certains dénoncent son côté mercantile, d’autres au contraire saluent une occasion sympathique de se déguiser, de faire peur à ses amis et voisins, et de faire le plein de friandises !

D’où vient la fête d’Halloween et le personnage de Jack O’Lantern ? Pourquoi est-elle liée aux morts, aux fantômes, aux sorcières et autres personnages effrayants ? Pour quelle raison est-elle célébrée le 31 octobre, veille de la Toussaint ? Comment fabriquer un costume, un masque, un maquillage, une citrouille pour l’occasion ? Linternaute.com vous propose d’en apprendre plus dans son dossier spécial Halloween.

Histoire et origines d’Halloween

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Halloween ne vient pas des Etats-Unis. Son existence est beaucoup plus ancienne et la fête est née pas si loin de chez nous. Elle est en effet dérivée de la célébration de Samain (nom irlandais) ou Samonios (nom gaulois), créée par les Celtes. Cette fête religieuse, conduite par des druides, se tenait à la fin de l’automne (à la fin des récoltes) et marquait l’entrée dans une nouvelle année. En Irlande et en Gaule, on craignait cette nuit de Samain, durant laquelle des esprits maléfiques pouvaient sévir. Pour éviter cette présence « noire » et éloigner le danger, les habitants allumaient des feux en plein air. Cette nuit était aussi un « entre-temps » entre le monde des vivants et des morts. Les Celtes laissaient leurs portes ouvertes pour que les défunts de leurs familles puissent revenir pour quelques heures parmi les vivants.

Cette tradition s’est quelque peu éteinte avec l’arrivée des Romains en Gaule et du christianisme dans ces contrées, aux alentours du Ve siècle. Le pape Boniface IV déclara même en 610 que cette fête était païenne et décida de créer la Toussaint, fête de tous les saints. Célébrée à cette époque le 13 mai, la Toussaint changera de date au VIIIe siècle et sera fixée au 1er novembre. Certains historiens y voient clairement une référence à la fête celte de Samain, une volonté de christianiser la Samain. Une référence qui trouvera également un écho quand sera instituée au Xe siècle la fête des morts le 2 novembre, lendemain de la Toussaint.

Date 2015 et nom d’Halloween

Malgré la christianisation de la fête de fin octobre, des traditions populaires restent ancrées chez les Irlandais. Du coup, lorsque ceux-ci émigrent en masse vers les Etats-Unis au XIXe siècle pour fuir la famine, ils importent dans leurs bagages croyances et célébrations. De quoi faire renaître la fête d’Halloween. Et le nom même d’Halloween fait directement référence à la Toussaint. Il est dérivé de « All Hallows Eve » ou « All Hallows Even », soit la veille de la nuit sainte. Donc la veille du 1er novembre : le 31 octobre. En 2015, Halloween sera fêtée le samedi 31 octobre.

Une belle citrouille d’Halloween © pressmaster – Fotolia.com

Jack O’Lantern et la citrouille d’Halloween

Que serait Halloween sans ses citrouilles ? Et sans le personnage emblématique de Jack O’Lantern ? Celui-ci trouve aussi ses origines en Irlande. Dans un conte traditionnel, Jack, un maréchal-ferrant porté sur l’alcool, rencontre le diable dans un bar. Le malin lui réclame son âme mais Jack parvient à le piéger. S’en suivent d’autres défis lancés entre l’Irlandais et le diable. Lorsque Jack meurt, un 31 octobre, les portes du paradis lui restent fermées… tout comme celle de l’Enfer. Il est donc condamné à errer dans les ténèbres. Mais il obtient une dernière faveur de la part du Diable : un charbon ardent, pour éclairer sa route. Jack le place dans un navet creux, faisant office de lanterne. La légende veut que l’ivrogne irlandais, âme damnée, réapparaîsse tous les ans, le jour de sa mort, à Halloween. Le navet est donc l’ancêtre de la citrouille actuelle, dans laquelle on place une bougie, et qui se montre plus facile à sculpter.

La traditionnelle chasse aux bonbons

De nos jours, la soirée d’Halloween est consacrée à la chasse aux bonbons. Enfants (et adultes) se déguisent, vont sonner aux portes et réclament des friandises au son de « Des bonbons ou un sort ! », « Farce ou friandise ? » (traduction de « trick ou treat », formule consacrée aux Etats-Unis). Donc gare à ceux qui n’auraient pas fait le plein de douceurs sucrées ce soir là !

Beggar with Mandolin — Tamara de Lempicka

Photo post by @biblioklept.

Source : Beggar with Mandolin — Tamara de Lempicka

LES FANANO

Les êtres vivants présentent chacun leur particularité qui les fait unique en leur  genre. Parmi eux je vous parlerai des SERPENTS venimeux plus particulièrement des FANANO serpents célèbres par sa petite corne qui se trouve sur le nez comme ceux des rhinocéros. Lors d’une étude effectuée à l’Institut Pasteur j’en ai rencontré avec Monsieur DOMERGUE chercheur de l’Institut m’a révélé le secret. Cet animal légendaire était un animal que l’on raconte être le plus dangereux de tous les serpents de Madagascar. Il arrive qu’avec sa corne il peut diviser un zébu en deux quand il est de passage sur son chemin. Il est capable de vous couper en deux en une seconde par cette corne. Monsieur DOMERGUE était un spécialiste des serpents venimeux et en avait capture plusieurs FANANO qu’il a conservé sous formol à l’Institut Pasteur. Le fruit de ses recherches servait pour l’élaboration des remèdes ou des vaccins pour lutter contre la morsure des serpents et d’autres animaux dangereux. A vrai dire Monsieur DORMEGUE n’en croyait pas non plus car il en a capturé facilement. « Ce ne sont pas des animaux si dangereux que ça j’en avais fait l’expérience. Ces animaux peuvent vous mordre et il faut faire attention de s’aventurer avec ! », disait-il . En effet cette corne qui pourrait vous tuer est composée de cartilage dure même pas d’os. Quand il en avait fait la dissection effectivement c’était un animal inoffensif. L’animal présentait une tête allongée couvert d’écaille et une boursouflure sur le nez en forme de corne. Il en avait conservé les fiches anatomiques de cet animal portant tous les détails de sa morphologie et de son mode de vie. Du fait qu’il était chercheur en la matière, il en avait un serpent vivant dan son bureau. J’offrais souvent à manger à ce serpent mais l’Institut lui donne une petite souris blanche chaque jours comme repas.

Pour les Malgaches les FANANO sont des animaux sacrés. Ils parlent et communiquent avec eux. On ne doit pas y toucher. Je me demande pourquoi et comment Monsieur Domergue en avait capturé sans incident. La vérité sans sous estimer le rite des Malgaches est que ces animaux leur servent de gardiens pour faire peur aux voleurs. Et effectivement ils demandent aux ancêtres et à Dieu de le bénir pour les protéger. C’est à ce point que cet animal possède leur bénédiction et le pouvoir de faire du mal à ceux qui touchent à leur bien. On peut dire que les Malgaches sont aussi des croyants à leur manière.

Pour moi il est déconseillé de s’y aventurer.Hommage et grand remerciement à Monsieur DOMERGUE que son âme se repose en paix

BIENTÔT HALLOWEEN

Dès qu’on parle Halloween : c’est tout de suite les fantômes. Est-ce qu’ils existes vraiment ? D’ici quelques jours c’est la fête des morts et Halloween chez les Américains.Je vous en parlerai des histoires que vous n’en croirez pas.  Vous pouvez visiter le site de Monsieur Alain GYRE qui vous parlera aussi des lolo vokatra dans sa légende des fantômes et son blog dédié à Madagascar.

Pour lui ce ne sont pas des fantômes mais des vivants. Pour les Sakalava ce sont des mauvais esprits ou  « lolo raty ».

Pour Monsieur Alain GYRE ce sont les « ambiroa » c’est-à-dire que vous vous dédoubler dans votre esprit et que votre « ambiroa » se promène en même temps que vous à un autre endroit.La phrase « lasa ambiroa » veut dire vous avez perdu la tête ou plus précisément votre concentration et que votre tête est ailleurs avec votre double. Et si on vérifie la véracité de l’évènement votre double fait la même chose que vous en même temps que vous  dans un autre endroit.C’est comme si vous rêvez et votre esprit est  emporté par un autre esprit.ob_d46f16_les-fantomes

Dans une région du Sud de Madagascar à Fianarantsoa, il se passe des choses étranges. On en parle mais moi non plus on  je n’arrive pas à croire. Une fille raconte lors d’une cérémonie suivant le rite des Malgaches pour ré ensevelir les morts car d’après eux les débris du corps des morts ne doivent pas être perdu. La famille s’était réunie pour faire sortir le corps de leurs défunts de la tombe familiale dans le but de les recouvrir. Les corps sont étalés sur une table et couverts de nattes car les habits des morts étaient déjà déchirés. L’emplacement était bien choisi dans la cour de la maison familiale sous l’ombre d’un arbre qui rafraichira l’atmosphère des dépouilles. On ne s’y approchait pas sauf pour demander leur bénédiction. La veille de la cérémonie puisqu’elle dure quelques jours c’est là que l’histoire se passe. Les membres de la famille le savaient d’avance et servaient à manger aux morts. Vous vous demanderez certainement pourquoi ? Parce que cette nuit-là les fantômes vont sortir eux aussi faire leur festin. Les habitants n’ont pas peur car ils ont l’habitude. Effectivement si vous regardez par la lucarne de la maison vous pouvez admirer un spectacle incroyable. Des êtres non vivants mais qui peuvent avaler comme des vivants le repas que vous lui avez servi sortent de leur cachette et se mettent à manger. Ceux que ces habitants appellent les « Lolo vokatra » ou le « tanalasoa » ou les fantômes soient disant fertiles. Pour moi ce sont des fantômes qui apparaissent comme des vivants seulement ils sont perchés sur les branches des arbres et dans la matinée quand vous venez voir le repas est terminé malgré tout vous verrez que le riz n’était pas avaler correctement mais jeté par terre au pied de l’arbre. Ces fantômes là n’ont pas de ventre mais ils sont bien habillés comme les vivants et vous ne saurez les distingué des vivants que par la pâleur de leur peau. Ils peuvent bel et bien se mélanger aux vivants mais ils sont faciles à distinguer. Ils n’ont pas de ventre pour digérer les aliments.C’est pour cela que je vous parle que ce sont des fantômes ce ne sont pas des vivants.

Et voilà ! si l’histoire vous a plu ne faîtes pas de cauchemar c’est du vrai même si je ne l’avais jamais vu.

.Mes conseils : ne pas s’aventurer quand on ne sait pas il vaut mieux s’abstenir d’en savoir davantage et d’être trop curieux.

Ce que j’avais pu retenir : les fantômes ou les autres noms pour définir ces êtres là ont chacun leur spécificité. Le sens varie d’une définition à une autre. Je doute de l’appellation fantôme tout ce qu’on pense être une forme à moitié visible ou invisible étrange à l’homme grosso modo.Pour moi il ne faut pas confondre esprit avec fantôme. Car c’est bel et bien dit dans la Bible qu’il y a l’Esprit Saint et il y a les mauvais esprits.Et d’après les Prêtres l’Esprit Saint c’est notre conscience qui nous aide à faire le bien et à refuser le mal.Ce ne seront jamais des fantômes.

Pour ne pas être dans l’ambiguïté du sens je vous raconte une autre histoire de l' »ambiroa » qui est celui d’un pont qui se trouve à Ambohimandroso à Madagascar. Beaucoup en ont raconté certains chauffeurs passant par le pont d’Ambohimandroso se trouvent dédoublé quand la nuit arrive et qu’ils sont fatigué de la conduite.Il se trouve que ces chauffeurs sont emportés par les « ambiroa » et voient deux routes devant lui d’une manière illusoire. S’ils suivent la bonne route il n’y aura pas d’accident, s’ils suivent la mauvaise un accident arrive et ils mourront.Et là il y a confusion entre fantôme et « ambiroa ». Pour les chauffeurs, leurs « ambiroa » ont été emporté par des fantômes ou des esprits invisibles qui les ont guidés vers le bon ou le mauvais chemin.Donc en conclusion toujours faire attention aux chauffeurs fatigués.

LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENERGIE

Le 22 Octobre 2015 sera proclamé journée mondiale de l’énergie. Cette année elle sera célébrée à Dubai. Cette journée sera présidée par Monsieur Harold Hyunsuk.Un grand nombre de pays y seront représentés.

Comment a été inventé cette journée et pourquoi l’a-t-on inventé?

CREATION JOURNEE MONDIALE DE L’ENERGIE

Pour ce qui ne pourront pas y assister le GTZ  (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) en organise une le 22 Octobre prochain à Madagascar;

Something unheard of it is curious O.V.N.I

UNIDENTIFIED FLYING OBJECT O.V.N.I

American experimental KENNETH ARNOLD having described in 1947 the existence of objects plats220px-Arnold_AAF_drawing when he met it during his flight on his private jet that usually we call stealing saucer.

Is it true?

Really or not these machines exist and bottom to dream about a lot of people

Autumn Haystacks — Jean-Francois Millet

Photo post by @biblioklept.

Source : Autumn Haystacks — Jean-Francois Millet

Europe, Hongrie, Migrants, Budapest ferme sa frontière avec la Croatie

Source : Europe, Hongrie, Migrants, Budapest ferme sa frontière avec la Croatie

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :