Recherche

Ravensburger

"All human being are free and equal in rights"

Catégorie

embryologie

L’ADOPTION

Un enfant n’a toujours pas voulu venir sur terre, ce sont les parents qui l’ont conçu. Pourtant certains parents pensent qu’ils ne l’ont pas voulu car ces enfants ont été conçus par accident ou par viol. Dans les deux cas les parents en sont toujours responsables. La mauvaise idée de s’en débarrasser leur vient quand ils croient que leurs enfants n’en valent pas la peine. C’est là que naissent les recours à l’avortement provoqué ou au rejet catégorique de l’enfant. Mais l’adoption est la meilleure solution. Au lieu de s’en débarrasser d’une manière atroce, épouvantable et désastreuse d’autres parents souhaitent en avoir. De ce fait, il y a réciprocité dans les deux situations. Un échange entre parents pourrait éviter des pertes de vie inutile. Sachant que si une vie se crée et voit le jour c’est que Dieu le veut même si nous ne l’avons pas voulu et ce ne sera jamais bénéfique pour nous de l’abolir. Mais il faut suivre les procédures légales pour ne pas se faire accusé d’être voleur ou trafiquant d’enfants. D’autre part, il existe beaucoup de Centres qui accueillent des enfants perdus dont on ne sait les parents ou d’autres cas d’enfants qui n’ont plus personnes pour s’occuper. Adressez-vous à des organismes d’adoption autorisés (OAA) exemple un des organismes autorisés est la Famille adoptive française ou dans d’autres organismes où ces enfants ont des besoins spéciaux (Chemin de la vie).

Il est possible d’adopter entre membre d’une même famille pour une bonne continuation de la lignée génétique des parents quand l’adopté n’a plus de parents. Quelque soit l’âge l’enfant à adopter doit suivre les procédures du jugement du tribunal de grande instance. L’adoption d’un neveu ou d’une nièce est possible à condition que ce dernier a quinze ans de différence par rapport à l’adoptant.

Il faut le consentement des parents de naissance lorsque l’enfant est mineur en présence du notaire ou des agents diplomatiques ou consulaires français. Si l’enfant est âgée de plus de treize ans son consentement est nécessaire suivant les mêmes procédures ainsi les vrais parents n’ont pas le droit de s’y opposer. Du moment qu’un lien de parenté existe l’adoption intrafamiliale est possible vous avez accès directement à l’adoption. Si on prend comme exemple une personne qui veut adopter son neveu dont les parents ont disparu ou ne se manifestent pas. Le conseil familial doit consentir à l’adoption. Cette adoption ne reconnait plus les vrais parents. L’enfant est entièrement sous la charge de l’adoptant et celui-ci établira un nouvel acte de naissance sans faire figurer les vrais parents. Ainsi le tribunal prononce à l’égard et pour l’intérêt de l’enfant une simple adoption. L’enfant créera un nouvel lien de parenté à ses nouveaux parents. Mais le tribunal ne le prononcera que lorsque les conditions sont remplies.

Si un ressortissant Français adopte un enfant d’une nationalité étrangère il est dans son intérêt de suivre l’adoption suivant le droit international, sa loi personnelle d’adoptant et la loi Française. Il lui faut se procurer de l’agrément en vue d’adoption. Si l’adoption est interdite dans le pays d’origine de l’enfant alors le tribunal ne peut pas le prononcer en France selon l’article 370-3 du Code civil. Certains pays comme le Vietnam fixe des limites d’âge concernant l’adoption (16 ans) ce qui rend difficile la reconnaissance de l’enfant par l’adoptant.

Dès que le ressortissant procède à l’adoption un contact direct avec le Service de l’Adoption Internationale du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes est nécessaire.

DEMARCHE D’ADOPTION

Il faut respecter les dispositions de la Convention de Haye pour procéder à l’adoption internationale (la convention de la Haye du 29 mai 1993)

Deux démarches se présentent :

  1. Choisir l’Agence Française de l’Adoption ou un Organisme Autorisé pour l’Adoption internationale
  2. Démarche individuelle (indépendante)
  3. L’Agence Française d’Adoption  (AFA): Lorsque l’adoptant est en possession de l’agrément, il est possible de s’adresser à l’Agence Française de l’Adoption (AFA) qui peut représenter l’Etat et les départements. L’AFA s’occupe d’assurer l’aide et les informations nécessaires à la constitution du dossier d’adoption. Il s’occupe aussi du traitement et suivi des procédures individuelles suivant la convention de la Haye, ainsi que l’intervention dans les autres Etats par l’intermédiaire du ministère des affaires étrangères. Il est habilité à effectuer la procédure individuelle indépendante si la loi de l’Etat d’origine de l’enfant ne l’interdit pas. Les procédures judiciaires et administratives seront à la charge de l’adoptant.
  4. Organisme Autorisé pour l’Adoption internationale (OAA) : Ce sont des organismes constitués de personnes morales de droit privé de 41 membres qui peuvent effectuer l’adoption ou le placement d’un enfant de 15 ans. Ils doivent être habilités par le Ministère des affaires étrangères et européennes s’ils procèdent à l’adoption internationale, s’ils veulent intervenir localement ils doivent avoir l’autorisation des conseils généraux des départements choisis. D’autre part ils doivent avoir l’autorisation du pays d’origine de l’enfant (accréditation). Si l’enfant vient d’un pays où l’adoption est prohibée comme dans les pays Musulmans aucune adoption familiale n’est possible l’adoption n’est pas simple mais plénière.

DOSSIERS A CONSTITUER :

Chaque pays a son exigence pour les formalités de constitution de dossier d’adoption. Il faut retenir que vous devez avoir un acte de naissance ou un acte de mariage ou un jugement de divorce si le cas se présente.Bien vérifier la durée de validité de vos dossiers.

L’Aide Sociale pour l’enfant exige une enquête préalable sociale et psychologique, des certificats médicaux, l’agrément, un extrait de casier judiciaire bulletin n°3 (possibilité de faire une démarche en ligne au niveau du Ministère de la Justice).

Il faut aussi des pièces justificatives de la situation économique de l’adoptant : le bulletin de paie, déclaration de revenu, avis d’imposition, titre de propriété mobilière et immobilière

Ces documents étant traduit en langue française ou de l’Etat de l’adoptant.

D’autre part l’adoptant doit se rendre au pays de l’enfant pour effectuer l’adoption.

PREGNANCY

GAMETOGENESE

Embryology

A life builds up itself from the moment when one male and female gamete merges to form an egg. The egg begins its development in the third extern of the fallopian tube. Then the egg changes form little by little where it divides in two then in four and so on by mitosis to migrate finally to the womb where it hides into the internal cavity of the membrane of the womb. At the end of a few days he takes the form of a bunch of grapes and is called morula. He forms a liquid specially secreted by the human body of in the activation of the hormone of pregnancy for the survival of the foetus called liquid amniotic. The foetus develops there little by little centimeter by centimeter until its forward eviction. At the moment the baby gets free of this pocket with waters and makes his first appearance in the land of the living.

DEUXQUATRE
Pregnancy

foetus

As soon as a woman carries a baby in the stomach it is the pregnancy. In 90 % of the cases the stop of the menstruations means pregnancy. He is going to need to get ready morally because at the moment begin the adulthood where we assume his responsibilities alone or with his partner. It is the moment there when the woman needs the support of her husband. Usually a pregnancy is the fruit of mutual love. If one of the couples was forced by rape either the girl deceived the boy by her charms to couple with the aim of trapping him and when the boy notices it he will push away the girl even if she is pregnant of him either the boy wanted to use the girl for his sexual needs and the girl was assaulted unintentionally and carries in spite of her the fruit of forced love, the boy does not realize it. In both cases the pregnancy was not wanted. If the pregnancy was wanted the mother-to-be will not have pain to assume its responsibilities otherwise, what is not very recommended she will resort to the abortion. But the abortion is forbidden by the law on the other hand the doctors of family planning designed contraceptives to protect the mothers of the not deliberate pregnancies. Nevertheless, the religion forbids him formally because a human being is not an animal without reasoning which couples whenever and which conceives no matter how. For the Christians the sexual act is a holy act which received God’s blessing even if love is often an uncontrollable feeling. We conceive when we want him at the moment wanted by the couples by following the directives of the priest according to the behavior or the attitudes to be taken in period of heat during the premarital trainings of the church.

Many changes will be brought in the face of the pregnant woman. Suddenly the pond gets ready for the nidation. The headland takes the form of a guitar which the rounding in the shape of nest to be ready to receive the baby. Channels galactophore swell of milk what enlarges its breasts. The woman well has to hatch her young from the first and second month of pregnancy because at the moment the risks of abortion are frequent. Avoid the too strong exercises and rest as soon as she feels tired. Towards the 3rd month she begins to have nausea and feels the need to vomit. At the moment her body makes the gratitude of another body within his and what she has to accept.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :