Recherche

Ravensburger

"All human being are free and equal in rights"

Catégorie

UNIVERSITE

Occasion à ne pas rater

MÉNAGEZ VOTRE SANTÉ   AVANTAGE DES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES Les cigarettes électroniques conçus pour votre bien-être et votre santé en consultant l’avis des médecins, vous offrent plusie…

Source : Occasion à ne pas rater

Publicités

ECG

Un ECG par définition est l’enregistrement des différentes activités physiologiques du coeur lorsqu’il est en mouvement à l’aide d’un électrocardiographe. C’est un appareil qui sert à mesurer les différents mouvements des battements cardiaques ventriculaires et auriculaires. En effet c’est en stimulant électriquement la surface du coeurimages

qu’on peut découvrir les différentes parties du coeur qui peuvent présenter des anomalies (branches ischémiques ou bloc artériel ou autres etc….). La courbe représentative se divise en deux parties : une phase dépolarisation ou contraction musculaire – puis une phase de repolarisation ou décontraction du myocarde. En effet le myocarde  se contracte par propagation d’une impulsion électrique longeant les fibres musculaires cardiaques induisant la dépolarisation des cellules musculaires cardiaques. En déposant deux électrodes diamètralement opposés à la surface de la peau sur le coeur on peut enregistrer  la différence de potentiel et ainsi obtenir une courbe que l’on peut tracer en image graphique selon les mouvements cardiaques systolique ou diastolique.

ECG1

L’onde P de la courbe est l’onde systolique de l’oreillette

Les indes QRS représentent les systoles ventriculaires

L’onde T est la repolarisation du ventricule

La fréquence de battement cardiaque peut se mesurer pour savoir notre état  au repos ou en activité lorsque nous faisons un effort

 

 

 

 

 

 

LE REGNE Végétal

 

Phanérogames et Cryptogames

Phanérogames et cryptogames sont deux embranchements du règne végétal

Définition

PHANEROGAMES

Du Grec Phaneros qui veut dire  apparent et Gamos qui veut dire union. C’est un embranchement des végétaux dont l’organe de reproduction est apparent dans une fleur ou dans un cône

Classification

L’embranchement des phanérogames comprend deux sous embranchement

  • Les Angiospermes:

Comprend la classe :

A- des monocotylédones sont des plantes à un seul cotylédon et  comprend la famille

Des Liliacées (ail, asperge, jacinthe, lys, tulipe, poireau ….)

Lai Blau, Turkse lelie

CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1628

 Des Amaryllidacées (narcisse, jonquille…)
Crinum_purpurascens0

Par Kurt Stüber [1] — caliban.mpiz- koeln.mpg.de/mavica/index.html part of http://www.biolib.de, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7935

 

Des Iridacées (iris, glaïeul…)

Iris_junoniana2

Par Kurt Stüber [1] — caliban.mpiz-koeln.mpg.de/mavica/index.html part of http://www.biolib.de, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2594

et d’autres

B- Des dicotylédones sont des plantes à deux cotylédons et comprend

la famille :

Des  Salicacées (peuplier, saule…)

Salix_formosa1

Par Kurt Stüber [1] — caliban.mpiz-koeln.mpg.de/mavica/index.html part of http://www.biolib.de, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2923

 

 

  • Des Bétulacées (Boileau….)

Illustration_Alnus_glutinosa0

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9593

  •  Des fagacées (châtaignier, hêtre, chêne…)

Illustration_Quercus_robur0_clean

Par User:Kilom691 — Original book source:Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz 1885, Gera, GermanyPermission granted to use under GFDL by Kurt StueberSource: http://www.biolib.de, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2067379

  • Des corylacées (noisette…)

American_Hornbeam_Leaves_600

Par Photo by and (c)2005 Derek Ramsey (Ram-Man) — Travail personnel, GFDL 1.2, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=227834

  • Et encore d’autres commme les  : Papavéracées (coquelicot…..)- Renonculacées (aconit….)- Lorantacées – Urticacées ( orties….)-Polygonacés (oseille…)-Caryophillacées (oeillet….)- Crucifères (chou,radis, navet….)-Les Rosacées( fraisiees,framboisiers, pommiers,muriers……)-Légumineuses (haricot….)-Acéracés (erable…)-Cucurbitacées (concombre, courge…)-Ombilifères (carottes, persil, fenouille, coriandre…)-Menyanthacées (pervenche…)-Mamyacées (lavandes….)-Lamiacées (thym, sauge….)

2- Les gymnospermes :

Du Grec  gumnospermos qui veut dire  « semence nue »

 Comprend la classe

  • Des  ginkgoacées des années fossiles
  •  Des conifères

qui comprend la famille :

a- des Pinacées (le sapin, pins, épicéas….)

Glacier-Lyman-Tamarack

By Marshmallow from Seattle, WA, USA – Flickr, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=389216

b – Des Cupressacées (le cyprès…)

Cupressus_lusitanica
CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=252016

c- Des Taxacées ( les if….)

Cis001_kpjas

CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16720

d- Des Céphalotaxacées :

Cephalotaxus_harringtonia_BotGardBln1105WithSeeds
CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=41485 e-Araucariacées

f- Podocarpacées

g-Et encore d’autres

 Cryptogames

Définition

Du Grec “kryptô” qui veut dire   je cache et “gamos” qui veut dire mariage. C’est un autre embranchement des végétaux dont l’organe de reproduction. Ce sont des plantes dont les organes sexuels sont cachés.

Classification

L’embranchement des cryptogames se divise en quatre:

A – LES BRYOPHYTES :
Bryophyte vient du Grec bruon qui veut dire mousse et phytos ou végétaux.
Ce sont des plantes non vasculaires. Ils n’ont pas de vraies racines mais des rhizoïdes qui assurent la fonction d’absorption des substrats au sol.
Ils comprennent les mousses et les hépatiques

Bryophyte_sp_Moss_3

Photo Mousse : By Rippey574 (talk) 21:52, 12 April 2008 (UTC) – self-made, CC BY 3.0, https://en.wikipedia.org/w/index.php?curid=16900441https://en.wikipedia.org/wiki/File:Bryophyte_sp_Moss_3.jpg#/media/File:Bryophyte_sp_Moss_3.jpg

B- LES ALGUES :
Les algues sont composées
I-D’organismes eucaryotes (unicellulaires): divisés en trois groupes :

1-Algues rouges :

Chondrus_crispus_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-034

 

Par Franz Eugen Khöler’s Medizinal : list of  Khöeler image

Knorpeltang. A B C D verschiedene Formen von Chondrus crispus Lyngb.; E F Formen von Gigartina mamillosa Ag., natürl. Grösse; 1 Längsschnitt durch einen Lappen mit Kapselfrucht von Gigartina mamillosa, vergrössert; 2 Querschnitt durch einen fruktificirenden Lappen des Thallus von Chondrus crispus, desgl.; 3 Theil eines solchen Querschnittes mit einem Theile des Cystocarpes, desgl.; 4 desgl., sehr stark vergrössert.
2-Algues brunes ou Phaeophyceae ou Phéophycées

Giantkelp2_300

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=32046

3-Algues vertes

Caulerpa_prolifera

 

 Aucune source lisible par la machine fournie. « Travail personnel » supposé (étant donné la revendication de droit d’auteur)., CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=331278
II-D’organismes procaryotes : Algues bleues ou cyanobactéries

Anabaena_sperica2

CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8326853

Les algues sont des êtres vivants qui effectuent la photosynthèse en présence da lumière. Ce sont des plantes aquatiques des lieux humides. Elles n’ont pas de feuilles ni de fleurs
C- LES LICHENS
Ce sont des organismes vivants qui assemblent en symbiose algues et champignons

Cladonia-fimbriata(Trompetenflechte)2

 

Par Michael Gasperl (Migas) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=782213

 D- PTERIDOPHYTE : Ce sont des plantes vasculaires qui se reproduisent à partir des spores

Athyrium_filix-femina

By Rror – Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org /w/index.php?curid=4072985

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES ÊTRES VIVANTS VÉGÉTAUX ET LA PHOTOSYNTHESE

Source : LES ÊTRES VIVANTS VÉGÉTAUX ET LA PHOTOSYNTHESE

QU’EST-CE QU’ON DOIT SAVOIR SUR LE GLUTEN?

Source : QU’EST-CE QU’ON DOIT SAVOIR SUR LE GLUTEN?

Le nerf du STRESS

10611463-l-anatomie-du-c-ur-homme-d-organes-humains-en-vue-de-rayons-x 19040716-3d-a-rendu-l-illustration-conceptuelle-de-la-douleur-de-la-t-te

Nous sommes tous sous la contrainte de notre pression artérielle (PA) suivant notre tempérament (joie, tristesse, agressivité…). C’est celui qui règle notre vie presque entière. Une maladie qui affecte la plupart des gens actuellement est l’hyper et l’hypotension artérielle. Dans notre vie quotidienne on effectue une activité musculaire qu’on le veuille ou pas. C’est ainsi que la pression artérielle varie en fonction de nos efforts physiques, nos stress. Normalement le rythme de la fréquence cardiaque (FC) est jumelé avec le rythme de la pression artérielle (PA).

Un cycle cardiaque comprend : un systole et un diastole. Dans la courbe représentative de l’oscillation cardiaque on observe un maximal qui correspond à la systole et un minimal qui correspond à la diastole. Par définition la pression artérielle (PA) est la pression exercée par le sang sur la  paroi des artères.
Deux types de nerfs issus du bulbe rachidien innervent le cœur : le nerf parasympathique et le nerf sympathique. Ces deux nerfs fonctionnent d’une manière antagoniste tandis que le nerf parasympathique affaiblit le rythme de la fréquence cardiaque donc la pression artérielle, le nerf sympathique l’augmente.
L’anatomie du cœur nous présente la cross aortique, une artère en forme de cross qui irrigue les poumons .
11718528-l-anatomie-cardiaque-humaine--partir-d-un-corps-sain-isol-sur-fond-blanc-comme-un-symbole-des-soins-
19893709-man-anatomie-thorax-coupe-avec-le-coeur-avec-les-principaux-veines-du-sang-arterias-et-les-poumons
Ces deux figurent montrent l’anatomie du cœur et les artères et veines qui l’irriguent
26446228-illustration-vectorielle-de-diagramme-de-l-anatomie-du-coeur-humain
Du sinus carotidien part un nerf (barorécepteur) qui se dirige vers le centre bulbaire. C’est ce dernier qui régularise la pression artérielle.
Dans un site :  » quel est le rôle du nerf de Hering? » nous pouvons voir : »ll est activé lorsque la pression augmente et, pour diminuer la fréquence cardiaque et la pression artérielle, communique son information à deux types d’interneurones : vers le centre moteur (bulbaire) du pneumogastrique (parasympathique X, nerf vague) qu’il active, et vers le centre vasomoteur bulbaire informant les voies sympathiques issues de la moelle épinière, qu’il inhibe. »
Ces termes scientifiques seront difficile à comprendre mais sachons que le nerf de Hering est le nerf responsable de l’augmentation ou de la diminution de la fréquence cardiaque donc la pression artérielle en même temps. Et ce nerf est un nerf PNEUMOGASTRIQUE ou couramment appelé NERF VAGUE ou nerf CARDIO-PNEUMO-ENTERIQUE. C’est le dixième nerf crânien qu’on appelle Nerf X.
Dans la journée nous effectuons des exercices physiques et la pression artérielle subit une variation en fonction de notre activité il y en a qui la fait augmenter, il y en a qui la fait diminuer. Nos émotions, nos stress et ainsi de suite peuvent être aussi à l’origine de l’augmentation ou de la diminution de la pression artérielle en même tant que la fréquence cardiaque.
Les fibres végétatives, motrices et sensitives de ce nerf sont fonctions de la transmission de l’influx nerveux qui ralentit ou accélère le rythme cardiaque donc la pression artérielle. Mais aussi c’est un nerf qui est responsable de la sécrétion digestive et de la contraction des muscles lisses du tube digestif.
En conclusion, sans traîner sur la physiologie générale de ce nerf. Lorsque ce nerf est malade il se peut que le rythme cardiaque diminue donc bradycardie, il se peut qu’on a des syncopes inexpliqués, une anxiété sans cause,une  hypersécrétion salivaire, des spasmes musculaires, une transpiration des membres etc…

TETANOS MUSCULAIRE (2è partie)

Mouvements musculaires
Mouvements musculaires

ETUDE PHYSIOLOGIQUE DES MUSCLES EN GENERALE

Point de jonction terminaison nerveuse et muscle
Point de jonction terminaison nerveuse et muscle
point de jonction tendon et muscle
point de jonction tendon et muscle

Les muscles en corrélation avec l’os par l’intermédiaire des tendons permettent à l’homme d’effectuer des mouvements. La mobilité des muscles est commandée par le système nerveux central ou cerveau. Des terminaisons nerveuses se cramponnent sur les fibres musculaires et transmettent les impulsions nerveuses à l’aide des éléments neurotransmetteurs chimiques : l’acétylcholine. Sur la plaque motrice s’effectue le contact entre fibres nerveuses et cellules musculaires. Les muscles se contractent légèrement d’une manière constante en fonction du taux de potassium sanguin (kaliémie) c’est le tonus musculaire. Une hypertonie musculaire peut être pathologique c’est-à-dire une augmentation du tonus musculaire.

actine et myosine en actionMÉCANISME DE CONTRACTION D’UN MUSCLE

1-PROPRIETE DES MUSCLES

Les fibres musculaires sont composés de cellules appelés myocytes qui contiennent de nombreux filaments parallèles renfermant elles-mêmes l’actine et la myosine. Ces derniers sont les éléments musculaires nécessaires à la contraction musculaire. Une interaction de myosine et d’actine permet cette contraction.

Une observation au microscope optique a permit de voir que la fibre musculaire est constituée de bandes transversales claires et de bandes transversales sombres. Ce qui donne aux fibres musculaires l’aspect de filaments parallèles. Ces fibres musculaires sont enveloppés d’une membrane de fibrilles appelées sarcolèmme : ce sont les myofibrilles. Les cellules des myofibrilles contiennent un liquide cytoplasmique le sarcoplasme et possèdent tous les éléments caractéristiques d’une cellule : mitochondries, noyau etc. Les myofibrilles sont constituées d’une série de stries claires et de stries sombres. C’est le muscle strié dont l’ensemble constitue le sarcomère. L’alternance des filaments épais ou myosines (protéines contractiles) avec les filaments minces ou actines (autres protéines contractiles). Chaque sarcomère est délimité par une strie foncée ou strie Z.

fibres musculaire schéma
fibres musculaire schéma

Ainsi les mouvements de flexion, d’extension, d’adduction, d’abduction, agoniste et antagoniste peuvent être effectués par les muscles. Les sarcomères se raccourcissent lors d’une contraction musculaire ce qui raccourcit les myofibrilles et enfin le raccourcissement de tout le muscle. Les filaments minces se glissent le long des filaments épais d’où chevauchement de myosine et d’actine à la contraction et au repos un léger chevauchement.Les muscles sont contractiles.

Etant donné que le muscle est un organe excitable, seul l’expérience de laboratoire peut permettre de comprendre les réactions électriques et mécaniques d’un muscle. Cette expérience n’est pas possible dans la vie courante de l’homme. L’analyse consiste à soumettre un muscle à un choc électrique.La réponse  au choc électrique suivi de la réponse mécanique en un espace de 10 ms (mécano gramme) s’appelle secousse.

En procédant à l’électromyographie (EMG) on peut obtenir une courbe représentative des signaux électriques émis par les muscles lors d’une excitation électrique du muscle. Ainsi se propagent les Potentiels d’Actions (PA) tout au long de la membrane musculaire.

Potentiels d'action
Potentiels d’action avec courbe représentative

« La dépolarisation de la membrane d’une fibre musculaire, secondaire aux mouvements ioniques s’opérant au travers du sarcolemme, produit un champ électrique à l’extérieur de la fibre musculaire, lequel peut être détecté au moyen d’électrodes extracellulaires sous la forme d’une variation de potentiel au cours du temps. Cette variation fugace du potentiel est connue sous le nom de potentiel d’action (PA) » ou influx nerveux.L’ étirement ou le raccourcissement des fibres musculaires ne changent pas la longueur du filament.les muscles sont élastiques

40% de notre corps est composé de muscles.Les muscles fonctionnent en effectuant une dépense énergétique.En effet, les mouvements humains exigent la transformation d’une énergie chimique (lipides, glucides, protides) en force musculaire afin de pouvoir effectuer des mouvements.Les muscles sont thermogéniques

En définitif, les muscles ont les propriétés suivantes:

Excitables, contractiles, élastiques, thermogéniques (production de chaleur au repos ou en mouvement), et réservoir d’énergie (ATP…)

2-LA CONTRACTILITÉ DES MUSCLES

Stimulé par l’influx nerveux le muscle peut se raccourcir sans changer de volume.Cette contraction développe une force.Pendant qu’un sportif effectue un mouvement quelconque dans la vie courante les contractions musculaires sont les combinaisons d’une contraction isométrique et d’une contraction isotonique.

La contraction isométrique fournit du travail statique car la tension musculaire augmente tandis que sa longueur est constante.La force musculaire développée est équivalente à la force musculaire extérieure. Et lors de la contraction isotonique il y a fourniture de travail dynamique car le muscle change de longueur.Deux cas se présentent : Dans le cas de la contraction concentrique la force musculaire développée est supérieure à la force extérieure: le muscle se raccourci. Par contre dans le cas de la contraction excentrique  la force musculaire développée est inférieure à la force extérieure : le muscle s’allonge

3-lors du passage de l’influx nerveux:

Une stimulation nerveuse lors du passage d’un influx nerveux dans un muscle quelconque donne une réponse.Il y a plusieurs types de réponses mais les réponses  mécaniques et bioénergétique peuvent être étudiées.

MECANIQUE : L’électromyographie (EMG) révèle que dans les contractions isométriques l’EMG enregistrent les tensions du muscle, et dans les contractions isotoniques l’EMG enregistre la force et la vitesse de déplacement.

Plus le muscle est stimulé plus on obtient de réponses.Une secousse musculaire est obtenue à partir d’une seule stimulation musculaire.Plusieurs stimulations donnent plusieurs secousses musculaires que l’on appelle TÉTANOS PHYSIOLOGIQUE. Il peut exister les tétanos physiologique parfait, imparfait.

LES FATIGUES MUSCULAIRES

Les contractures musculaires dans la vie normale peuvent être douloureuses. Après des exercices physiques ou sportifs durs les muscles peuvent se fatiguer. Ces fatigues peuvent se dissiper en quelques heures mais peuvent aussi persister et doivent subir un traitement.Les causes sont variés.La fatigue musculaire résulte du manque de contraction volontaire car le cerveau ne répond plus.Il n’y a plus d’influx nerveux reçu par les muscles.Lors d’un exercice musculaire si la fourniture d’énergie se fait en milieu anaérobique il y aura accumulation d’acide lactique au niveau des fibres musculaires.Toxine qui provoque des douleurs

Comment soigner les contractures musculaires douloureuses :par massage ou par réchauffement des muscles.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :